Légion d’Honneur sans honneur

Le niveau de mépris commence fort en 2022. Agnès Buzyn décorée de la Légion d’Honneur sonne comme une provocation de plus.

Alors qu’elle est mise en examen par la Cour de justice de la République pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « abstention volontaire de combattre un sinistre » dans le cadre de la gestion gouvernementale de la pandémie, Buzyn reçoit donc la plus élevée des distinctions nationales françaises.

Rappelons qu’elle avait démissionné de son poste de Ministre alors que la pandémie gagnait du terrain dans l’Hexagone, et qu’elle a ensuite été nommée directrice exécutive de l’Académie de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Parmi les décorés du 1er janvier 2022 figurent aussi tous les membres du conseil scientifique Covid-19 (Delfraissy etc) qui « guide de façon remarquable » le gouvernement français face à la pandémie.

La Légion d’Honneur est une récompense attribuée par signature présidentielle aux personnalités pour leurs « mérites éminents au service de la nation ». Certains murmurent qu’il s’agirait de quelques cadeaux d’adieu de Macron. Si ça pouvait être vrai…

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*