3ème dose pour conserver son pass ?

La ministre du travail a fait savoir ce 14 octobre que le gouvernement français n’écartait pas la possibilité de retirer le pass sanitaire aux citoyens qui refuseraient une troisième injection contre le Covid-19.

Le gouvernement avait déjà annoncé récemment qu’une troisième dose était « fortement conseillée » pour les personnels soignants. Comme dans le reste de la population, on sait que beaucoup ont cédé sous la contrainte mais n’ont toutefois pas l’intention d’accepter une injection tous les 6 mois. Le gouvernement a aussitôt précisé que ce rappel ne sera pas obligatoire.

Avec la déclaration d’Elisabeth Borne, l’avenir s’assombrit un peu plus, et il y a fort à parier que la conservation de la « liberté conditionnelle d’aller au restau ou au ciné » sera assujettie à une 3ème dose, lorsque celle-ci sera obligatoire pour conserver le sésame. Car il ne faut pas se faire d’illusion, elle le sera certainement bientôt ; il y a du stock à écouler !

D’ailleurs, à l’occasion d’un Conseil de défense sanitaire remontant au 6 octobre, Véran avait déjà émis l’idée de « supprimer les avantages du pass sanitaire à tous ceux qui n’ont pas eu leur troisième dose plus de 7 mois après la deuxième ». L’idée fait donc tout naturellement son chemin. Souvenez vous : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire » ou encore « Jamais un pass sera obligatoire pour les activités de la vie quotidienne ». Ajoutons désormais : « La 3ème dose ne sera pas obligatoire » et on en reparlera dans quelques temps !

Raison de plus pour nous retrouver samedi matin afin d’exprimer une fois de plus notre ras-le-bol !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*